Concert de midi à la Sorbonne

janv.
24

ven. 24/01/2020 de 12h15 à 13h30

Amphithéâtre Richelieu - Université Paris-Sorbonne
17, rue de la Sorbonne 75005 Paris
75005 Paris
France
Paris

Les solistes de Court-Circuit investissent l'amphithéâtre Richelieu pour un programme mêlant Mendelssohn, Stravinsky et une création de Stéphane Magnin

Félix Mendelssohn , Sonate en fa Majeur _pour violon et piano

Igor Stravinsky , _L’Histoire du Soldat , pour clarinette, violon et piano

Stéphane Magnin , Decaying Trio pour clarinette, alto et piano – (CRÉATION MONDIALE) Musiciens de Court-circuit

Clarinette : Pierre Dutrieu

Violon : Alexandra Greffin-Klein

Alto : Laurent Camatte

Piano : Jean-Marie Cottet Trois pièces composées autour des années 20 de ces derniers trois siècles : 1820 pour la Sonate pour violon et et piano en fa majeur de Mendelssohn, 1919 pour la suite de l’Hisoire du soldat , 2020 pour le Decaying Trio de Stéphane Magnin. Decaying Trio de Stephane Magnin s’inscrit dans une période consacrée à la musique de chambre avec la volonté de revisiter des formats instrumentaux classiques comme ici, le trio pour clarinette, alto et piano. Dans Decaying Trio , l’écriture alterne en solos, duos et trios. Forme labyrinthique faite de rupture dans un univers musical qui se veut immersif tel un continuum non-développé. Au travail habituel du compositeur sur le son, mêlant modes de jeu et fusion des timbres, s’ajoute un traitement des hauteurs faisant appel autant à la modalité qu’à la micro-tonalité. Ce Trio, en déclinant, en se détériorant, en se dé-composant, fait apparaître une diminution et une économie du matériau musical, un minimalisme parfois proche d’un arte povera. Les années de guerre voient Stravinsky se tourner vers des projets plus restreints sur le plan instrumental. L’Histoire du soldat (1918) qui prolonge la collaboration avec Charles-Ferdinand Ramuz, se situe dans la suite de Renard. Après la création de l’œuvre pour sept instruments et trois récitants, Stravinsky en tire une Suite pour clarinette, violon et piano (1919). Elle conserve le caractère mosaïque de la version originale par le jeu des influences stylistiques et des genres musicaux qu’elle intègre : marches, tango, valse, ragtime. L’Histoire du soldat joue sur la référence et le gauchissement et dégage une énergie rythmique tout à fait caractéristique du compositeur.

Source: openagenda.com


Amphithéâtre Richelieu - Université Paris-Sorbonne
17, rue de la Sorbonne 75005 Paris
75005 Paris
France


Nous avons temporairement désactivé la possibilité de naviguer vers les tags.