Cet automne au Lait Exposition Alan Schmalz 52 semaines d'oisiveté

déc.
01

ven. 24/01/2020 de 13h00 à 18h30

sam. 25/01/2020 de 13h00 à 18h30

dim. 26/01/2020 de 13h00 à 18h30

Centre d'art le LAIT
6 rue Jules Rolland Albi
81000 Albi
France
Albi

Exposition du 12 octobre 2019 au 26 janvier 2020 « Prince de la récup et des métiers oubliés", Alan Schmalz refait une beauté à des objets dépassés

Commissaire de l'exposition : Antoine Marchand « Prince de la récup et des métiers oubliés", Alan Schmalz refait une beauté à des objets dépassés, à contrecourant de la machine vrombissante du modernisme ! 52 semaines d’oisiveté est sa première exposition personnelle en France. Dans un contexte d’hyper-productivité, où notre rapport au travail est plus complexe que jamais, où le fait d’être actif, « utile », conditionne généralement notre place dans ce monde, le titre de l’exposition d’Alan Schmalz apparaît un brin provocateur. Intitulé « 52 semaines d’oisiveté », ce projet développé spécifiquement pour le centre d’art contemporain Le Lait, à Albi, interroge la notion même de travail, ce que représente aujourd’hui le fait d’être actif – ou non –, la manière dont nos différentes activités – rémunérées ou non – structurent notre quotidien. À rebours de la tendance actuelle, l’artiste invite en effet à ralentir la cadence, à s’interroger sur ces rythmes frénétiques qui nous sont parfois imposés, à prendre le temps de la réflexion, du lâcher prise. Une tentative somme toute un peu utopique de repenser – plus que renverser – l’ordre établi, mais qui invite à une réflexion nécessaire sur un modèle qui paraît aujourd’hui à bout de souffle, défaillant, et dont il convient de se détacher. Une manière également de souligner la singularité de ceux qui tentent d’échapper à ces diktats productivistes, en développant des modèles alternatifs, hors du système dominant. Cette exposition s’inscrit dans le prolongement des réflexions engagées depuis quelques années par Alan Schmalz, cherchant à révéler les incohérences et les absurdités de nos sociétés contemporaines, que ce soit sur le plan architectural, urbanistique, environnemental… Combinant dessins, collages, sculptures et matière sonore, ce projet dessine une forme de narration singulière qui se déploie dans les différentes salles du centre d’art. Antoine Marchand Diplômé de la Haute École d’Art et de Design (HEAD) de Genève en 2014, Alan Schmalz (né en 1987 à Genève ; vit et travaille à Marseille) expose régulièrement depuis 2012 dans des lieux et institutions tels que le centre d’art contemporain de Genève, le centre d’art de Neuchâtel, The Box (Los Angeles), Salts, New Jerseyy (Bâle), Forde (Genève) ou encore La Rada (Locarno). Alan Schmalz a récemment été en résidence à Astérides à Marseille et à la Cité internationale des arts à Paris. En 2017, il a été lauréat du Prix Kiefer Hablitzel et a reçu en 2019 le Prix Hirzel. Il est représenté par la galerie Truth & Consequences (Genève). Exposition du 12 octobre 2019 au 26 janvier 2020 Du mer­credi au diman­che de 13h à 18h Fermé les jours fériés Entrée libre et acces­si­ble à tous Centre d’art Le Lait 28 rue Rochegude, Albi Alan Schmalz, Speed Syndrom Society and S***, exposition "Hunter of Worlds", Salts, Bâle, 2018, photo Gunnar Meier Alan Schmalz, Vue de l'exposition "The Distribution of potatoes (Citizen's parade)" Swiss Art awards, Kiefer Hablitzel, Bâle, 2017, photo Flavio Karrer

Source: openagenda.com


Centre d'art le LAIT
6 rue Jules Rolland Albi
81000 Albi
France

Culture Exposition - Visite Tout public
Nous avons temporairement désactivé la possibilité de naviguer vers les tags.