Hakim Hamadouche

jeu. 28 novembre à 21:00

8 Rue de l'Ermitage
75020 Paris
France
Paris

En poursuivant votre navigation, vous acceptez notre charte cookies, nos CGU, le dépôt de cookies et technologies similaires tiers ou non, le croisement avec les données que vous avez fourni dans les formulaires du site afin d’améliorer votre expérience utilisateur, vous offrir des contenus et publicités personnalisés à votre profil, effectuer des études pour optimiser nos offres et prévenir la fraude publicitaire. En savoir plus et paramétrer les cookies.

Un punk, Hakim Hamadouche ? Il faut l'avoir vu jouer "Rock El Casbah" avec le Clash Mick Jones (en 2009, pendant Marsatac) sans paraître déplacé une seule seconde, pour bien saisir l'énergie que ce long escogriffe déplace en concert.

Hamadouche, c'est l'homme qui tient le mandoluth électrique (et la baraque) derrière Rachid Taha depuis des années. Le frère de sang et de bringue, sans qui Taha n'aurait sûrement pas la même flamme sur scène. Vieux routier des lieux musicaux marseillais, Hamadouche n'est pas seulement un partenaire d'exception (Têtes raides, Tricky, Lili Boniche, Mick Jones, Brian Eno, Patti smith.. ) : virtuose du mandoluth, chanteur efficace, il sait aussi revisiter les traditions musicales de son pays d'origine, l'Algérie, explorer des zones mixtes – comme avec Oriental Fusion, groupe créé avec le percussionniste Ahmad Compaoré et le saxophoniste Edmond Hosdikian -, ou partir dans des improvisations sans fin avec d'autres pirates musicaux comme Sam Karpienia et Manu Theron.

Un esprit punk pour des musiques rebelles.

Avec :

  • Hakim Hamadouche : mandoluth , voix

  • Christine Roch : saxophone

  • Arthur Simon : trompette

  • Mirabelle Gilis : violon

  • Claire Adrados : basse

  • Edith Begout : clavier

  • Khliff Miziallaoua : guitare

  • Guy Roch : batterie

Source: http://www.billetreduc.com/249909/evt.htm


8 Rue de l'Ermitage
75020 Paris
France

#concert Musique du monde
Nous avons temporairement désactivé la possibilité de naviguer vers les tags.