Nocturne Danse #33

nov.
08

ven. 8 novembre à 20:30

24 Boulevard de l'Hôtel de ville
93290 Tremblay-en-France
France
Tremblay-en-France

En poursuivant votre navigation, vous acceptez notre charte cookies, nos CGU, le dépôt de cookies et technologies similaires tiers ou non, le croisement avec les données que vous avez fourni dans les formulaires du site afin d’améliorer votre expérience utilisateur, vous offrir des contenus et publicités personnalisés à votre profil, effectuer des études pour optimiser nos offres et prévenir la fraude publicitaire. En savoir plus et paramétrer les cookies.

Homo Furens de Filipe Lourenço

Qui est cet "homme furieux", ou cet "homme en délire" qu'évoque le titre en latin du spectacle ? Pour ce qui fut sa première pièce en tant que chorégraphe, Filipe Lourenço a voulu chercher chez le danseur les marques du dépassement de soi et des limites.

Entre physicalité et volonté, entre individualisme et engagement collectif, c'est au masculin-pluriel que s'exacerbent les notions d'esprit d'équipe, de cohésion, et de fraternité.

Pour ce faire, le chorégraphe n'a pas hésité à s'inspirer des entraînements commandos, en traduisant cette forme athlétique en mouvement dansé. En imposant aux danseurs un parcours et des règles du jeu magnifiant l'effort et l'endurance, il questionne l'acte de résistance physique, morale et politique dans l'intensité de chaque geste.

Danseurs : Stéphane Couturas, Jérémy Kouyoumdjian, José Meireles, Remi Leblanc Messager, Julien Raso

Comme Crane, comme culte de Christian Rizzo

En combinaison de motard, casqué et ganté de cuir, c'est plein de mystère qu'un homme s'avance. Corps-silhouette sans visage, il est celui qui va changer notre regard sur l'enveloppe virile qui l'enserre.

Défiant les lois du temps par une suspension et une grâce hors du commun, et celles de la gravité par des équilibres tenus, sa présence offre des images étonnantes : à la fois reptile, araignée, créature hybride, liane ou caoutchouc, il montre ce que peut révéler, par la danse, un corps entièrement caché. Ce corps, ce n'est autre que Jean-Baptiste André, circassien en résidence au Théâtre Louis Aragon !

Danseur : Jean-Baptiste André

Source: http://www.billetreduc.com/244050/evt.htm


24 Boulevard de l'Hôtel de ville
93290 Tremblay-en-France
France

Spectacles Danse Danse contemporaine
Nous avons temporairement désactivé la possibilité de naviguer vers les tags.