« Mai 1968 » à la Cour des comptes

sept.
22

dim. 22/09/2019 de 15h30 à 17h30

Palais Cambon - Cour des comptes
13 rue Cambon 75001 Paris
75001 Paris
France
Paris

En mai 1968, il n’y a eu ni manifestations ni grèves à la Cour des comptes. Mais des assemblées ont réfléchi aux réformes souhaitables : « On a réformé la Cour en long, en large et en travers. »

Des exposés de 15 minutes se succèderont sur ce créneau horaire pour expliquer "Mai 1968" à la Cour des comptes. En mai 1968, il n’y a eu ni manifestations ni grèves à la Cour des comptes. Mais des assemblées ont réfléchi aux réformes souhaitables : « On a réformé la Cour en long, en large et en travers. » « De la vieille Europe, je ne vois guère subsister que la Semaine sainte à Séville et la Cour des comptes en France », aurait dit le général de Gaulle selon Jean Charbonnel. Et les trois hauts fonctionnaires qui dénonçaient L'Énarchie d'ironiser en 1967 sur « le volcanisme pétrifié de la Cour des comptes ». Pourtant un grand quotidien du soir pouvait titrer en juillet 1968 : « Une large majorité de magistrats de la Cour des comptes veulent faire son aggiornamento ». Moins aimable, un hebdomadaire apportait des informations voisines sous le titre : « Même la Cour des comptes ». La demande d'aggiornamento n'était ni surprenante ni déraisonnable. Les tentatives et propositions de réforme n'avaient pas manqué dans la décennie 1960 au sein même de la Cour. Des magistrats participaient d'ailleurs aux réformes et aux débats dans l'appareil de l'État, dans l'Université et dans la cité. En mai 1968, il n’y a pas eu de manifestations, de grèves ou de pétitions à la Cour des comptes, qui apparaissait comme « un havre de paix ». Magistrats et fonctionnaires des services s’efforçaient de « continuer tant bien que mal ». Les chambres ont siégé et délibéré à leur ordinaire et à effectif quasi complet ...

Source: openagenda.com


Palais Cambon - Cour des comptes
13 rue Cambon 75001 Paris
75001 Paris
France


Nous avons temporairement désactivé la possibilité de naviguer vers les tags.