Visite de la dernière scourtinerie de France

sept.
20

sam. 21/09/2019 de 14h30 à 19h30

dim. 22/09/2019 de 10h00 à 13h00

dim. 22/09/2019 de 15h00 à 19h00

Scourtinerie
36 rue de la maladrerie, 26110 Nyons, Drôme, Auvergne-Rhône-Alpes
26110 Nyons
France
Nyons

Depuis 1892, la Scourtinerie tisse des scourtins, ils sont aujourd'hui déclinés en éléments décoratifs de toutes les couleurs. La 4e et 5e génération vous ouvrent les portes de leurs ateliers.

UN SAVOIR-FAIRE ANCESTRAL Utilisés depuis l’antiquité dans la fabrication de l’huile d’olive, les scourtins, filtres en fibres végétales, doivent leur survie à Ferdinand Fert. C’est en 1880 qu’il fonde la scourtinerie de Nyons, aujourd’hui dernière représentante de cette industrie en France. En 1882, cet ingénieux ouvrier ferronnier met au point la première machine à tisser les scourtins. La révolution industrielle qui remplace les vis en bois des moulins à huile par des vis métalliques l’incite à rechercher des fibres plus résistantes à la pression : après de nombreux essais, son choix se porte sur la fibre de noix de coco indienne, réputée imputrescible. L’activité est florissante étant donné le nombre impressionnant de moulins à huile en Provence et dans le bassin méditerranéen. Mais en 1956, la guerre éclate en Algérie et les oliviers de Provence gèlent suite à des températures record dans la région. La production d’huile d’olive se ralentit très nettement ; Il faut se reconvertir ! UNE RECONVERSION ETONNANTE George Fert le fils de Ferdinand, a observé que par tradition, les scourtins usagés sont réutilisés comme paillassons : c’est le début d’une nouvelle ère. Désormais la scourtinerie va décliner ses fameux tapis nyonsais selon une harmonieuse palette de couleur et dans des dimensions toujours plus grandes, répondant aux nouvelles envies de décoration. Aujourd’hui Frédérique Fert, Arnaud Fert et Sophie descendants des fondateurs Marie et Ferdinand Fert, perpétuent l’activité sur les machines de Ferdinand et de George, proposant en outre un grand choix de tissages indiens. Située dans une ancienne magnanerie du vieux Nyons, la scourtinerie, qui a conservé le cachet des bâtisses manufacturières du 17eme siècle, coule des jours paisibles aux bords de l’Eygues. LA DERNIÈRE SCOURTINERIE DE FRANCE La scoutinerie est aujourd’hui un lieu touristique très réputé de la région, mais également au niveau national. En effet, de nombreux reportages TV mettent en avant ce savoir-faire ancestral unique, toujours au goût du jour avec la montée des tendances écoresponsable et le retour aux couleurs naturelles.

Source: openagenda.com


Scourtinerie
36 rue de la maladrerie, 26110 Nyons, Drôme, Auvergne-Rhône-Alpes
26110 Nyons
France


Nous avons temporairement désactivé la possibilité de naviguer vers les tags.