Miramar + Ocho y Media

jeu. 4 juillet à 20:30

8 Rue de l'Ermitage
75020 Paris
France
Paris

En poursuivant votre navigation, vous acceptez notre charte cookies, nos CGU, le dépôt de cookies et technologies similaires tiers ou non, le croisement avec les données que vous avez fourni dans les formulaires du site afin d’améliorer votre expérience utilisateur, vous offrir des contenus et publicités personnalisés à votre profil, effectuer des études pour optimiser nos offres et prévenir la fraude publicitaire. En savoir plus et paramétrer les cookies.

Miramar :

La quintessence de la poésie, la musique portoricaine et le Boléro.

En Amérique latine, le nom de " Miramar " suggère un endroit d'où l'on apprécie la vue sur l'océan. En choisissant ce nom, le groupe de bolero Miramar, side project du célèbre orchestre de salsa Bio Ritmo, entend évoquer un lieu de paix, propre à la réflexion et à mettre du baume aux coeurs brisés. Il est d'ailleurs fort probable que le bolero lui-même, cette musique romantique née à Cuba au XIXe siècle, ait vu le jour au bord de la mer. Avant que le genre ne devienne dans les années 1950 et 60, l'expression musicale par excellence du romantisme à travers toute l'Amérique latine. C'est à cet âge d'or que Miramar puise son inspiration.

Après un premier album en hommage à la compositrice portoricaine Sylvia Rexach, paru en 2016 chez Barbès Records, Miramar sort son premier 45t sur le prestigieux label new-yorkais Daptone (Sharon Jones & The Dap-Kings, Charles Bradley, Antibalas, The Budos Band...). Selon le chanteur Rei Alvarez, compositeur avec la pianiste Marlysse Simmons des deux morceaux originaux de ce disque : " Salida " signifie " sortie ". C'est une chanson sur le désarroi que l'on ressent quand on échoue à se libérer de son côté obscur, sur la frustration et la tristesse infinie. Ses paroles, tout en allusions, ne sont jamais explicites. " Urgencia ", ou " urgence ", parle du vertige amoureux, de ce qui nous pousse à prendre tous les risques par crainte de ne plus avoir une nouvelle occasion d'aimer.

Ocho y Media :

Adoubés en Colombie où les French Sauce Makers sont parvenus il y a quelques années à imposer leur salsa picante au très exigeant public de Cali, Ocho Y Media reste par chez nous le secret le mieux gardé de la salsa Made in France.

Un comble pour un groupe qui supporte largement la comparaison avec des formations aussi cotées que Bio Ritmo, L'Orquesta El Macabeo ou la 33 !

Mais aussi une aubaine pour les salseros locaux qui peuvent régulièrement goûter, entre initiés, à la puissance de feu du combo parisien.

D'une reprise implacable du thème de Chapeau Melon, Bottes de cuir à des incursions parfaitement senties dans les champs lexicaux des musiques urbaines, du reggae ou de la cumbia, Ocho y Media distille une partition fraîche, ludique et inspirée révélant les mille et une facettes qu'une salsa dura old school est aujourd'hui à même d'endosser.

Source: http://www.billetreduc.com/237470/evt.htm


8 Rue de l'Ermitage
75020 Paris
France

#concert Musique du monde
Nous avons temporairement désactivé la possibilité de naviguer vers les tags.