Danielle LE BRICQUIR, créations singulières

août
30

sam. 07/09/2019 de 15h00 à 18h00

dim. 08/09/2019 de 10h30 à 12h30

dim. 08/09/2019 de 15h00 à 18h00

Galerie d'art municipale d'Erquy
Erquy, rue du 19 mars 1962
22430 Erquy
France
Erquy

Exposition

Vernissage vendredi 30 août 2019 à 18h00, ouvert à tous. Danielle LE BRICQUIR propose des œuvres colorées, joyeuses et parfois graves, à l’image de sa vision du monde et de son expérience personnelle. Elle porte dans son cœur l’utopie d’un monde apaisé, où vivraient en harmonie les cultures du monde. Univers figuratif, singulier et souvent baroque, sa peinture de fiction et de métamorphose est une fenêtre ouverte sur d’autres horizons. Les tableaux de Danielle nous entraînent dans ses jardins merveilleux, où les mythes et les légendes de lointains pays enjambent le temps et l’espace et s’invitent dans ses toiles, mêlant leurs forces à son imagination celtique. Elle tend à chaque spectateur le miroir de son imagination personnelle. Celui qui regarde élabore sa propre interprétation : ne retenant que ce qu’il y met, il trouve ainsi le meilleur moyen de s’approprier l’œuvre. Si l’art guérit et donne des émotions, ses œuvres poétiques parlent autant aux adultes qu’aux enfants. C’est ainsi qu’elle convoque fréquemment la magie de l’enfance. Admiratrice de Balthus, de Piero Della Francesca et, plus près de nous de Gérard Garouste, elle aime le travail d’autrefois, les glacis, les dégradés ... elle peint à l’huile : « Je peins à l’huile, uniquement, fidèle à son odeur et la lenteur des séchages. Une lenteur qui laisse du temps à la méditation, qui offre également du temps à mes improvisations ludiques, telles des rhizomes, surgissant de manière inattendue et cependant familière. » Dans la Galerie d’Art Municipale d’Erquy, Danielle Le Bricquir présente une quarantaine d’œuvres qui célèbrent une fête baroque, une berceuse qui panse les plaies du monde. D’une toile à l’autre, on reconnaît les mêmes animaux, les mêmes personnages réunis dans une bonne entente pour célébrer un hymne à la vie. Dans son atelier de Perros-Guirec, elle baigne dans une nature douce. De beaux arbres, des fleurs, mille oiseaux, un goéland apprivoisé, la visite d’un petit renard roux ou d’un chevreuil qui a remonté la vallée. Son travail se fait dans un rythme soutenu. Dix heures chaque jour devant trois chevalets à la fois, afin de rester dans l’harmonie d’une suite de formes et de couleurs qui se répondent de toile en toile. Le plus lourd du travail consiste à racler ce fond souterrain, qui est en chacun de nous, que certains appellent « l’inconscient » et qu’il faut mettre à jour afin de le donner à voir. Un fond riche des souvenirs d’une vie, de rencontres, de partages mais aussi de lectures, d’emprunts ou de citations. Un vrai magma qui forme une boule de créativité qu’il faut démêler œuvre après œuvre. Danielle LE BRICQUIR vit entre Paris et son atelier de Bretagne. Elle a étudié la littérature à la Sorbonne, l’histoire de l’art à l’École des Beaux Arts de Paris et fréquenté des ateliers d’artistes. A cinquante ans, elle a repris ses études et soutenu une thèse de doctorat : « Le groupe pictural Cobra et l’écriture » (publiée aux éditions du Septentrion). Elle a complété sa formation universitaire par des études d’ethnologie à l’Ecole Pratique des Hautes Etudes, avec le professeur Guiart. Son goût de la liberté l’a entraînée dans le Mouvement Singulier, dès son émergence. Elle a participé aux premiers Salons d’Aubagne, dans les années 1990, et fondé un groupe qu’elle a présenté à la FIAC d’Istanbul. Elle est sociétaire du Salon d’Automne de Paris et membre du Conseil d’Administration. Au sein de ce Salon, installé chaque année sur les Champs Élysées, elle a fait entrer l’Art Singulier sous le titre « Mythes et Singularité ». Ce fut pour elle une belle reconnaissance d’inviter des artistes de ce même Salon à Perros-Guirec pour une « Echappée Belle » dont elle fut commissaire. Danielle Le Bricquir a souvent participé aux « 111 des Arts », manifestation dédiée à l’amélioration de l’accueil des enfants hospitalisés. Aujourd’hui, Elle est une artiste reconnue dans le monde entier, avec de belles expériences comme celle du Lycée Français de New York, où elle fut l’invitée d’honneur et la Biennale du Caire où elle reçut le prix d’Art et Littérature. En 2017, elle a participé à la Biennale de Sao Paulo et en 2018, elle a été invitée par le Musée de la Femme de Mexico pour une exposition personnelle. On peut voir ses œuvres dans de nombreux musées : le Lam, les musées de Bègles, de Gand, de Laval, le musée Jakovsky de Nice, ainsi que dans la Collection Céres Franco de Montolieu. A ce jour, Danielle Le Bricquir explore de nouvelles techniques : la tapisserie, la soudure d’œuvres métalliques, découpées et peintes, et la sculpture de bas-reliefs en argile pour la réalisation de sablières, sur le modèle des églises de Bretagne. Danielle LE BRICQUIR lebricquir@wanadoo.fr lebricquir.com

Source: openagenda.com


Galerie d'art municipale d'Erquy
Erquy, rue du 19 mars 1962
22430 Erquy
France


Nous avons temporairement désactivé la possibilité de naviguer vers les tags.