Jouer Avec Le Feu d'après August Strindberg

mars
01

ven. 01/03/2019 de 16h00 à 17h00

theatre 13 Seine
30 rue du chevaleret, Paris 75013
75013 Paris
France
Paris

Sortie de résidence Théâtre 13 Seine / http://www.theatre13.com/saison/spectacle/jouer-avec-le-feu

MISE EN SCÈNE Nicolas Orlando et Damien Robert DISTRIBUTION Hervé Blanc, Thomas Fitterer, Isabelle Gardien, Bénédicte Guilbert, Héloïse Lecointre et Damien Robert DRAMATURGIE Marie Roth SCÉNOGRAPHIE Thibault Sinay COSTUMES Irène Bernaud SON Vincent Pierron Jouer avec le feu , une des rares comédies de Strindberg, met en scène six personnages dans une maison de vacances en bord de mer. On y trouve un jeune couple, Knut, artiste oisif, et Kerstin, qui lutte contre un enferment qui lui coupe le souffle. Cette maison leur a été offerte par le père de Knut, accroché à ses proverbes comme un noyé à sa bouée. Quant à la mère, c’est une femme résignée qui flotte entre des petits rituels obsessionnels du quotidien et une certaine exubérance. La jeune cousine Adèle leur rend visite tous les étés et est l’objet des pulsions sexuelles du père et de Knut. L’origine du feu qui finira par embraser cette maison est l’arrivée, la veille au soir, d’Axel, un ami de Knut et Kerstin. Cet auteur tout juste divorcé rend visite à ceux qu’il avait subitement quittés un an plus tôt. En une matinée le désir d’amour et d’union explose en un jeu de possession, de jalousie et de haine. On épie, on mijote, les rébus du passé envahissent l’espace et le putréfient. Note d'intentions (extraits) C’est autour des thèmes de l’amour, de la famille et du cauchemar que nous souhaitons articuler les axes de notre mise en scène pour mettre à vif la complexité des rapports intimes. L’enfermement et la recherche d’un ailleurs: Dans Jouer avec le feu, on joue à la fois avec la frontière entre cette maison bourgeoise et l’extérieur, la mer, l’horizon, la possibilité d’une autre vie et d’autres mœurs. La présence de la véranda place les personnage entre ces deux espaces. Elle offre l’illusion d’une vie libre de luxure et de plaisirs, mais s’avère être une prison en verre à travers laquelle les spectateurs peuvent contempler les personnages unis les uns aux autres par la jalousie, l’adultère et la haine. Strindberg considérait la famille et le couple comme des représentations intimes de la machine sociale qui écrase les individus. Coincé dans des schémas contre-nature, chacun cherche des solutions pour survivre face aux autres. Naissent alors les rapports de force et de domination. Dans Jouer avec le Feu, Kerstin se bat pour s’émanciper d’une réalité insoutenable, sans pouvoir pour autant différencier la réalité du cauchemar. C’est l’amour, comme promesse de renouveau et d’ailleurs, qui lui donne courage et espoir, et elle souhaite le vivre le plus sincèrement et le plus profondément possible. Malheureusement pour elle, Strindberg nous rappelle que la société et ses arcanes restent parfois plus fortes que nos sentiments. Elles ne nous libèrent pas mais entrent au contraire en contradiction avec notre nature profonde. Or3s-Cie des Ores La compagnie s’axe autour du travail de l’acteur, de l’exploration des situations et de la mise en jeu des corps dans le cadre de textes classiques et contemporains, d’adaptations et de créations originales. Tout en faisant du théâtre un lieu où l’acteur est créateur à part entière nous développons une esthétique forte, un univers scénique où la dramaturgie visuelle permet de comprendre les situations au-delà du texte. Bien que notre enjeu principal soit d’interroger et de creuser sans relâche nos complexités humaines nous souhaitons faire de notre théâtre plus qu’un endroit de réflexion, un espace sensible.

Source: openagenda.com


theatre 13 Seine
30 rue du chevaleret, Paris 75013
75013 Paris
France


Nous avons temporairement désactivé la possibilité de naviguer vers les tags.