PAS PLEURER

avril
02

ven. 05/04/2019 de 20h30 à 21h45

sam. 06/04/2019 de 20h30 à 21h45

dim. 07/04/2019 de 17h00 à 18h45

Le Colombier
20 rue Marie-Anne Colombier 93170 Bagnolet
75020 Bagnolet
France
Les Lilas

Pour éviter la nostalgie. Trouver là où aujourd’hui, est le vivant. Pas pleurer.

Mise en scène et adaptation Anne Monfort Adaptation du roman de Lydie Salvayre Note d’intention/ Anne Monfort En travaillant sur No(s) révolution(s), j’ai lu Pas pleurer de Lydie Salvayre, récit autofictionnel qui retrace parallèlement l’histoire de Montse, jeune paysanne qui découvre d’un même coup la liberté politique et sexuelle en 1936, et le revirement de Bernanos, catholique fervent effaré par la collusion des prêtres avec les atrocités commises par les troupes franquistes. J’ai été saisie par l’histoire, bien sûr, mais aussi par la langue, improbable sabir de Montse exilée en France qui mêle le Français et l’Espagnol, dans un trouble certes de la mémoire mais aussi de ce que l’on choisit de garder vivant. Les acteurs entreront dans la fiction, prendront en charge les personnages puis la narration, on travaillera sur plusieurs strates de réalité- l’histoire racontée, l’histoire des auteurs (celle de Bernanos, celle de Lydie/Lidia), l’histoire entre les acteurs. Parfois, des passages seront pris en charge à deux voix, en deux langues (français et catalan), selon une logique musicale. En arrière-plan, un dispositif cinématographique proposera une vision contemporaine de la ville mythique évoquée par Montse : des plans de Barcelone aujourd’hui, vide et fantômatique, à la News from home de Chantal Akermann, où surgira parfois l’actrice, telle Anna Magnani à la fin de Fellini Roma. Ce film pourra fonctionner comme décor du champ théâtral, créer un contre-champ onirique ou cauchemardesque et sera parfois autonome, diffusé comme un court-métrage, créant un hors-champ atmosphérique, celui d’une femme (l’auteur?) sur les traces de sa mère dans une Barcelone où elle croise des « nationaux » d’aujourd’hui, les résurgences contemporaines des guerres passées. Pour éviter la nostalgie. Trouver là où aujourd’hui, est le vivant. Pas pleurer. Distribution : Avec Anne Sée Marc Garcia Côté Dramaturgie Laure Bachelier-Mazon Scénographie Clémence Kazémi Création, régie lumières régie générale Cécile Robin Création sonore Julien Lafosse Réalisation du film Emmanuel Barraux Anne Monfort Cadrage, montage régie vidéo Julien Guillery Production Coralie Basset Diffusion Florence Francisco (Les Productions de la Seine) Presse Olivier Saksik (Elektronlibre) Production Day-for-night / Anne Monfort Coproduction 31 juin films, Oui ! festival de théâtre français de Barcelone Avec le soutien du CDN de Besançon-Franche Comté, du festival Terres de paroles et du théâtre Le Colombier - Bagnolet (production en cours). La compagnie Day-for-Night est conventionnée par la DRAC Bourgogne-Franche-Comté, soutenue dans ses projets par la région Bourgogne-Franche-Comté, par le Conseil départemental du Doubs et la Ville de Besançon. Création en février 2019 à Oui ! (festival de théâtre français de Barcelone). PARCOURS PUBLIC / GRATUIT SUR RÉSERVATION SAMEDI 6 AVRIL À 18H “La méduse démocratique ” D’après Robespierre et Sophie Wahnich Mise en scène Anne Monfort Avec Damien Houssier Robespierre revient du passé pour commenter notre présent. Il prend position sur l’état d’urgence, dément les procès qui lui ont été intentés depuis quelques siècles… Faut-il porter le deuil de la démocratie ? A-t-elle disparu à force d’être confondue avec le consensus ? Nous avons eu l’envie de revenir aux fondamentaux, à Robespierre, à Saint Just, à Sophie Wahnich aussi, l’auteur du Radeau démocratique. Radeau ou Méduse ? La démocratie pétrifierait-elle tous ceux qui la regarderaient en face ? Nous avons voulu imaginer une fantaisie picturale, se promenant dans l’histoire de l’art et du politique, pour interroger cette démocratie, la rendre vivante de conflits, et pourquoi pas, insurgeante.

Source: openagenda.com


Le Colombier
20 rue Marie-Anne Colombier 93170 Bagnolet
75020 Bagnolet
France


Nous avons temporairement désactivé la possibilité de naviguer vers les tags.