Les Rhapsodies hongroises, un écho aux rhapsodies d'Homère ?

févr.
16

sam. 16/02/2019 de 19h00 à 20h30

Institut Hongrois
92 rue Bonaparte
France
Paris

Conférence

Conférence donnée par M. Lucas Berton Rédigées à l’aube de l’histoire de la littérature occidentale, deux épopées, L’Iliade et L’Odyssée, fascinent les romantiques. Avec l’importance grandissante que prend la philologie dès le début du XIXe siècle, la question du rôle d’Homère vis-à-vis de ces deux œuvres représente alors le cœur de la « question homérique ». Celle-ci prend une ampleur sans précédent grâce aux travaux du philologue allemand Friedrich August Wolf : Homère a-t-il rédigé seul ces deux épopées ou a-t-il formé une œuvre à partir de fragments de poèmes transmis par une suite d'aèdes ? Par la composition de ses Rhapsodies hongroises, Franz Liszt souhaite, à l’instar d’un rhapsode grec, rassembler des fragments de musique tzigane avant de les coordonner, afin d’en créer un tout homogène, une « épopée bohémienne », pouvant refléter l’âme de sa nation — la Hongrie —, dont il souhaite se « constitue[r] le Rhapsode ». Nous nous interrogerons sur la signification de ce geste de composition, en nous demandant en quoi la rhapsodie lisztienne est redevable à la rhapsodie d’Homère. Nous questionnerons le titre choisi par le musicien, en tentant de montrer en quoi la nationalité et la rhapsodie sont deux principes synchrones, et tâcherons de comprendre comment Liszt s’insère dans les débats relatifs à la « question homérique », les réponses qu’il donne aux interrogations des philologues. Seront enfin évoquées les caractéristiques de cette nouvelle épopée qui semble faire écho, par-delà les siècles et les latitudes, aux rhapsodies d’Homère. Doctorant contractuel à l'École des Hautes Études en Sciences Sociales (EHESS) de Paris, rattaché au centre de recherche Georg Simmel (recherches franco-allemandes en sciences sociales). Membre de Paris Sciences et Lettres (PSL) — Reasearch University.

Source: openagenda.com


Institut Hongrois
92 rue Bonaparte
France


Nous avons temporairement désactivé la possibilité de naviguer vers les tags.