Ramos Pinto : une saga familiale

déc.
05

mer. 05/12/2018 de 19h00 à 20h30

La Cité du Vin
Esplanade de Pontac, 134 Quai de Bacalan, 33300 Bordeaux
33300 Bordeaux
France
Bordeaux

Comment Adriano Ramos Pinto, fondateur visionnaire de la célèbre maison de négoce, ami des arts et intrépide entrepreneur est parvenu à créer le mythe Ramos Pinto ?

Comment Adriano Ramos Pinto, fondateur visionnaire de la célèbre maison de négoce, ami des arts et intrépide entrepreneur est parvenu à créer le mythe Ramos Pinto ? C’est en 1880 qu’Adriano Ramos Pinto, alors âgé d’un peu plus de 20 ans, fonda une modeste entreprise portant son nom. L’objectif était l’exportation du vin de Porto vers l’Amérique du Sud, plus particulièrement vers le Brésil. Cette exportation atteignait déjà un volume considérable, à un prix très concurrentiel et l’emballage était peu soigné. Adriano Ramos Pinto décida alors de sélectionner un type de vin d’une qualité supérieure à celui qui était généralement exporté et lui donna un emballage et une présentation très soignée, de la capsule à la caisse de bois. Ce vin – l’Adriano – était commercialisé à un prix deux fois plus élevé que le prix moyen pratiqué sur ce même marché. Faisant preuve d’une vision commerciale qui peut être considérée comme celle d’un précurseur dans le secteur du vin de Porto, il accompagna la promotion de sa marque d’un « marketing » bien planifié, spécialement basé sur une publicité réalisée au moyen d’affiches artistiques et de cadeaux originaux et de bonne qualité. En 1898, il invita son frère Antonio à participer au développement de la Maison, facilitant ainsi l’expansion progressive de la firme. Cette démarche publicitaire fut inédite par l’audace de sa vision. De ce parcours passionnant est née une collection unique d'objets d'art, aujourd'hui exposée dans l'espace muséologique « Casa Ramos Pinto ». Le goût pour la culture, inculqué par Adriano Ramos Pinto dans la philosophie de la Maison Ramos Pinto, a été maintenu jusqu'à nos jours. En 1997, la Maison Ramos Pinto a créé le Musée archéologique d'Ervamoira, réservé à la recherche environnementale, œnologique, archéologique et anthropologique de la Vallée du Côa. À Vila Nova de Gaia, des archives historiques sont également à la disposition des chercheurs. Elles abritent un patrimoine documentaire précieux sur la production et l'exportation de vins depuis la fin du XIXème siècle.Avec Rodrigo LENCASTRE, directeur export de Ramos Pinto. Avec le soutien de la Banque BCP, La Caisserie du Bazadais et Quinta do Noval

Source: openagenda.com


La Cité du Vin
Esplanade de Pontac, 134 Quai de Bacalan, 33300 Bordeaux
33300 Bordeaux
France

Culture
Nous avons temporairement désactivé la possibilité de naviguer vers les tags.