Il n'y a pas de tradition industrielle aux Antilles

nov.
15

ven. 16/11/2018 de 12h30 à 15h30

sam. 17/11/2018 de 9h00 à 11h30

sam. 17/11/2018 de 12h30 à 15h30

Village des sciences de Martinique
Palais des congrès de Madiana
Schœlcher
France
Schœlcher

L'enjeu ici est de présenter la diversité et l'importance du patrimoine industriel ancien des Antilles (sucre, indigo, café,...)

L'économie coloniale des Antilles est souvent perçue comme uniquement basée sur la production agricole. C'est oublier que les habitations sont en réalité des unités agricoles industrielles. Depuis quelques décennies de nombreux travaux de recherche ont porté sur l'étude de la production sucrière au long du temps (des habitations aux usines centrales) mais aussi sur d'autres types d'appareils industriels liés à la production de l'indigo, du café ou du cacao. L'exposition proposée présentera une synthèse de ces travaux. Par ailleurs, des animations spécifiques axées sur les thèmes d'adaptation des programmes au collège et au lycée seront assurées par des apprentis guides-conférenciers (5ème : Les premières formes d'exploitation aux Antilles; 4ème : L'industrie sucrière aux Antilles Françaises; 2nd : Progrès technique et production sucrière dans le bassin caribéen du XVIème au XVIIIème siècle; 1ère STG/ST2S : La mise en place du système sucrier. Le développement de l'usine centrale aux Antilles est mis en relation avec ses conséquences sociales et culturelles). Sur réservation.

Source: openagenda.com


Village des sciences de Martinique
Palais des congrès de Madiana
Schœlcher
France