Naime Merabet, Fenêtre sur l’Algérie

mars
08

ven. 31/05/2019 de 11h00 à 20h00

sam. 01/06/2019 de 13h00 à 18h00

dim. 02/06/2019 de 13h00 à 18h00

La Piscine - Musée d'Art et d' Industrie André Diligent
23 rue de l'Espérance, Roubaix
59100 Roubaix
France
Roubaix

À l’occasion du Printemps algérien de La Piscine, il a semblé naturel d’inviter Naime Merabet à présenter ses rencontres volées au cours de longues déambulations dans les rues de Medea.

Naime Merabet, né à Medea, dans l’Algérois, en 1978, est arrivé en 1981 à Roubaix où son père, couturier, vivait depuis un an. La ville textile, riche d’une importante communauté algérienne, était une destination naturelle pour émigrer mais un premier atelier de couture de jeans, ouvert rue de la Vigne, n’offre pas la réussite attendue. Finalement, c’est un commerce de lait caillé, lait battu et beurre qui fixe la famille à Roubaix en séduisant une clientèle d’abord maghrébine mais qui s’élargit avec le temps. Adolescent, le jeune Naime aide ses parents dans la boutique et vit ses premiers échanges avec l’autre sur une base liée à une Algérie qu’il découvre dans les récits des clients qui lui racontent leur histoire. Cette fenêtre originelle, ouverte à Roubaix sur le pays d’où il vient est marquée par des échanges noués dans le pays où il vit mais, chaque été, dans les années 1980, la famille revient à Medea où le grand père tient le café Tout va bien et Naime y rencontre l’Algérie de ses cousins qui ont le même âge que lui. Tout se mélange dans ce paysage mental qui construit l’identité d’un homme à deux territoires affectifs fusionnés dans un même imaginaire. Informaticien, le jeune adulte achète son premier appareil numérique chez Aldi à Roubaix. C’est dans cet objectif et dans cette technique qu’il réalise ses premiers clichés, témoignant de la complicité singulière qui l’unit à une Algérie à la fois traditionnelle et contemporaine. Ces séjours et ce reportage intime s’arrêtent pendant la décennie noire et reprennent en 2002, dans un pays évoluant entre tension et euphorie, entre racines et inconnu. Depuis 2008, suite à une rencontre décisive avec Mohamed Flites, Naime Merabet a renoué avec l’argentique qui correspond mieux, grâce aux contraintes qu’il impose, à un souhait de vraie construction des images. Les prises de vue sont réalisées avec des pellicules couleur qui sont ensuite travaillées à l’ordinateur pour être traduites en noir et blanc afin de mieux maîtriser le jeu de la captation et l’effet du tirage. À l’occasion du Printemps algérien de La Piscine, il a semblé naturel d’inviter Naime Merabet à témoigner de son expérience chaleureuse et humaniste et à présenter son très beau travail de rencontres volées au cours de longues déambulations dans les rues de Medea. Ce compte rendu empathique frappe par sa belle énergie et son évidente sincérité. L’humain est là, au cœur de tout, et c’est un bonheur de découvrir dans ces clichés si bien construits un monde à la fois si proche et si singulier, un peu comme une vision sublimée de Roubaix qui, depuis quelque temps, est un nouveau territoire d’inspiration pour l’artiste. Catalogue édité à l’occasion de l’exposition.

Source: openagenda.com


La Piscine - Musée d'Art et d' Industrie André Diligent
23 rue de l'Espérance, Roubaix
59100 Roubaix
France

#expo Tout public
Nous avons temporairement désactivé la possibilité de naviguer vers les tags.