Visite guidée

sept.
16

dim. 16/09/2018 de 14h30 à 15h30

dim. 16/09/2018 de 15h45 à 16h45

dim. 16/09/2018 de 17h00 à 18h00

Château de Moussac
Rue de la Tour, 30190 Moussac
30190 Moussac
France
Moussac

Visite guidée du château restauré en 2014 et de la fresque du début du XIVe découverte lors des travaux.

Concédé à l’évêque d’Uzès par le roi Philippe-Auguste (1211) suite aux croisades albigeoises, le château de Moussac était jusqu’alors propriété du comte de Toulouse. Situé à un endroit stratégique, à égale distance d’Uzès, Alès et Nîmes, sur le chemin de Régordane, il domine le Gardon. La puissance du clergé est cependant mise en question dès la fin du XIIIe siècle par le roi Philippe IV le Bel, en conflit avec la papauté au sujet de la soumission des évêques à son pouvoir et de la contribution financière de l’église au trésor royal. Après le procès des templiers, leurs deux principaux contradicteurs, Guillaume de Nogaret et Guillaume de Plaisians, reçurent du roi d’importantes terres juste en face du château de Moussac. Devant la montée du pouvoir laïque et l’hostilité de ces influents représentants de la Couronne, l’évêque fait renforcer son château. C’est de cette époque que datent la puissante tour et la partie du palais épiscopal qui subsiste aujourd’hui. L’évêque, seigneur temporel de Moussac, rendait justice dans la grande salle du château , ornée d’un beau décor de fleurs et de fausses pierres. La fresque, découverte lors des travaux de restauration, orne le mur Est. Elle figure le procès de Jésus devant le roi Hérode Antipas, en compagnie des notables juifs qui tirent la langue de mépris. Le choix de ce thème biblique est loin d’être anodin : c’est bien sûr l’Église enchaînée, injustement condamnée par le roi (conseillé par un diable en forme de chien noir ailé) qui est symbolisée ici. Mais comme le Christ manifeste sa puissance par sa victoire sur la mort, ainsi la foi est glorifiée par la fresque de la Vierge à l’enfant qui trône juste au-dessus du roi Hérode. Guillaume Grimoard, vicaire général d’Uzès, vécut quelques temps au château de Moussac avant d’être élu pape (1362-1370), sous le nom d’Urbain V, à l’époque où le Saint-Siège était établi en Avignon. Son neveu, Raymond de Montaut teste au château en 1373. Au XVIe siècle, au fur et à mesure que se propagent les convictions de la Réforme, les terres du Languedoc se muent en un bastion protestant. La rivalité avec les catholiques tourne à la guerre civile au siècle suivant. Les troupes royales assiègent Alès, la ville voisine, qu’ils conquièrent en 1629. Le cardinal de Richelieu vient en personne négocier la paix et rétablir le diocèse d’Uzès. La tradition locale veut qu’il soit passé château de Moussac. Le village tombera à nouveau aux mains des protestants en 1703, durant la guerre des Cévennes. Le chef des « camisards », Jean Cavalier, fait incendier l’église, mais renonce à s’emparer du château. L’édifice de culte sera alors transformé en temple protestant. Le château de Moussac finira par être vendu comme bien national à la Révolution française. Plusieurs propriétaires privés s’y succéderont jusqu’à son rachat en 2012 par Anne et Frédéric Salle qui se feront un plaisir de vous conter l'histoire du château et de sa restauration. Source: Ministère de la Culture

Source: openagenda.com


Château de Moussac
Rue de la Tour, 30190 Moussac
30190 Moussac
France

Visite commentée - Conférence Gratuit Sur inscription
Nous avons temporairement désactivé la possibilité de naviguer vers les tags.