Conférence "Cinq événements historiques dans l'église de Larouillies"

sept.
15

sam. 15/09/2018 de 15h00 à 16h00

dim. 16/09/2018 de 15h00 à 16h00

Église de la Nativité-de-Notre-Dame
18 rue de l'église - 59219 Larouillies
59219 Larouillies
France
Larouillies

Conférence et présentation des projets de restauration de l'église.

  1. Un lieu de culte ancestral L’église de Larouillies devint un lieu de culte chrétien à l’endroit d’un culte gaulois, puis mérovingien ; c'était d’abord une grande chapelle. La Thiérache a été défrichée par des moines bénédictins à la fois en évangélisant les populations et en mettant en culture les terres gagnées sur les forêts. La contrée a appartenu d’abord à l’abbaye d’Hautmont (1083), puis à celle de Liessies (1095). 2. Un lieu d’asile Le 19 juillet 1397, deux malfaiteurs, Jaquemin du Cambre et Jean Le Coutre, ayant volé un cheval à Floyon, furent poursuivis et vinrent trouver refuge dans l’église et le cimetière de Larouillies. Ce fut au prix de ruses qu’on finit par les faire sortir après trois jours d’attente. Ils furent torturés et pendus… On garde de cette aventure un document rédigé en ancien picard-wallon, qui chiffre tous les frais à payer par les communes avoisinantes, dont la potence, la corde et l’échelle qui servirent au supplice… 3. Un lieu d’Histoire Notre église a joué un rôle important dans la grande Histoire : ce fut à quelques pieds de son porche que fut déclarée la Guerre de Trente Ans (1618-1648), dans sa période française (1635-1648). Le 16 avril 1635, Jean Gratiolet de Daubis, messager du roi Louis XIII, se rend à Bruxelles avec un message pour le cardinal-Infant d'Espagne. Personne ne veut recevoir la déclaration dont il est porteur. Le soir, le héraut remonte à cheval et quitte Bruxelles. À la frontière, au village de Larouillies, sur le grand chemin d’Avesnes à la Capelle, il attache une copie de la déclaration à un poteau fiché à quelques pas de l’église. C’est la dernière fois dans l’Histoire de France que l’on a déclaré la guerre comme au temps du roi saint Louis ! 4. Un lieu d'art baroque En 1768 les paroissiens de Larouillies, trouvant leur église trop petite pour toutes les cérémonies, obtinrent de l’abbaye de Liessies la permission d’agrandir l'édifice. Le chœur, de très vastes proportions, fut ajouté et le clocher reconstruit et surélevé. Le XVIIIe siècle est la pleine époque de l’art baroque, né de la Contre-Réforme, et la richesse ornementale de l’église de Larouillies lui doit ses trois retables et autels : colonnes torses, angelots, ornements dorés, chutes de fleurs, de fruits, flammes, volutes sont caractéristiques de cet art d’une grande beauté décorative. 5. Un lieu de vie sociale C’est un événement que l’on ignore le plus souvent. Le roi Louis XVI réunit les États-Généraux à Versailles le 24 janvier 1789. Dans chaque paroisse, on se réunit pour élaborer une liste de vœux : ce sont les « cahiers de doléances », dont l’usage remontait au XIVe siècle. C’est dans l’église de Larouillies que fut rédigé le cahier de protestations adressées au roi, le dimanche, à l’issue de la messe où tous les villageois se retrouvaient. Le vicaire de Larouillies était, depuis 1778, Maître Pierre Humbert Crétinier. Il quitta le village le 1e mai 1791, pour être élu curé constitutionnel de Maroilles. Après 1791, Larouillies est érigée en paroisse autonome. Conclusion Présentation des projets de restauration de l'église. Association Larouillies Patrimoine

Source: openagenda.com


Église de la Nativité-de-Notre-Dame
18 rue de l'église - 59219 Larouillies
59219 Larouillies
France

Visite commentée - Conférence Tarif préférentiel Thème : L'Art du partage
Nous avons temporairement désactivé la possibilité de naviguer vers les tags.