Patrimoines culturels en contextes de crise. Dynamiques du droit et enjeux de protection internationale

lun. 19/11/2018 de 14h30 à 17h30

mar. 20/11/2018 de 9h30 à 13h00

mar. 20/11/2018 de 14h30 à 17h30

Unesco
7, Place de Fontenoy, 75007 Paris.
75007 Paris
France
Paris

L’objectif est de revenir sur l'efficacité du système de prévention et de lutte contre la criminalité culturelle et de comprendre comment les outils juridiques se coordonnent à différents niveaux.

Colloque international organisé par la Commission nationale française pour l'UNESCO , en lien avec l'UNESCO, le ministère de la Culture, du ministère de l'Europe et des Affaires étrangères, l'Institut des Sciences Sociales du Politique (ISP) et la Société internationale pour la recherche sur le droit du patrimoine culturel et le droit de l'art (ISCHAL). Présentation: La question de la protection du patrimoine culturel en contextes de crise est primordiale et a connu une actualité juridique importante en 2017. Face à la recrudescence de désastres patrimoniaux, la Directrice générale de l’UNESCO, Madame Audrey Azoulay, a réaffirmé l’importance de la protection et de la préservation internationales des biens et sites culturels qui se trouvent dans une situation critique, qu’il s’agisse de destructions volontaires comme pour les sites de Palmyre et d’Alep en Syrie, de pillages, ou du trafic illicite à grande échelle. Au plan européen, la Convention de Nicosie a également marqué une nouvelle étape dans la lutte contre le pillage et le trafic de biens culturels en proposant de nouveaux moyens opérationnels pour combler les vides juridiques et permettre une coopération transnationale plus efficace. Enfin, à l’échelle nationale, il est important de remarquer la ratification par la France du Deuxième Protocole de la Convention de La Haye de 1954 sur la protection des biens culturels en cas de conflit armé, ainsi que de célébrer le vingtième anniversaire de la ratification de la Convention UNESCO de 1970 concernant les mesures à prendre pour interdire et empêcher l’importation, l’exportation et le transfert de propriété illicites des biens culturels. Face à cet enrichissement normatif important, il est utile de revenir sur l’efficacité du système de prévention et de lutte contre cette criminalité culturelle et sur la place des instruments déployés à différents niveaux afin de comprendre comment les outils juridiques en lien avec cette problématique se coordonnent, s’articulent et se complètent.

Source: openagenda.com


Unesco
7, Place de Fontenoy, 75007 Paris.
75007 Paris
France