Rencontre-débat - BALKANS - Amis du Monde Diplomatique

mai
30

mer. 30/05/2018 de 20h30 à 21h30

Théâtre Dunois
7, rue Louise Weiss
75013 PARIS
France
Paris

« Les réfugiés, ça n’existe pas. Il n’y a que des gens emportés par le vent, comme des feuilles mortes, par le monde entier. » Les Balkans ont connu entre 1991 et 2001 une série de guerres civiles dans l’ancienne Yougoslavie. Les combats et les persécutions ont fait 150 000 morts dont 100 000 civils et 4 millions de déplacés. Plusieurs chefs de guerre ont été condamnés pour crime contre l’humanité et génocide. Vingt ans après, où en sont les Balkans ? Les haines ont-elles disparues ? Les souffrances sont-elles éteintes ? Les pays des Balkans sont-ils sur la voie du développement et de la paix ? Rencontre-débat avec les Amis du Monde Diplomatique : « Les Balkans aujourd’hui entre guerre et paix » Avec Laurent Geslin, journaliste spécialiste des Balkans et Christophe Laluque, metteur en scène du spectacle Mirad, un garçon de Bosnie. Mercredi 30 mai 2018 à 20:30 (à l’issue de la représentation) Réservation conseillée par mail à lealombardo@theatredunois.org ou au 01 45 84 72 00

Evènement proposé dans le cadre du spectacle Mirad, un garçon de Bosnie, du 30 mai au 3 juin :  C’est l’histoire d’un garçon à la recherche de sa mère disparue pendant la guerre civile de Bosnie-Herzégovine. Cette quête est jonchée de violence, de colère, et de besoin de vengeance ; mais aussi d’espoir, de courage, de pardon et de force de vivre. Elle est racontée par Fazila, la tante, Djuka, l’oncle, Vérica, la mère et Mirad, l’enfant, qui croisent leurs voix et tissent l'histoire d’une famille aux origines multiples. C’est le point de vue des vaincus - survivants, évadés, réfugiés pour mieux faire entendre l’absurdité de toutes les guerres et porter un message d’humanité et d’espoir. Ad de Bont, dramaturge néerlandais, a fait œuvre de documentariste, prenant appui sur les rapports d’Amnesty International, pour livrer un témoignage sensible et cru, sans artifices, sur la réalité humaine. Dans une mise en scène dépouillée de Christophe Laluque, les quatre acteurs forment un chœur en tension, imbriquent les récits et provoquent des ruptures. L’émotion brute transmise par les personnages, change le regard porté sur tous ceux que les conflits jettent sur les routes.

Source: https://www.theatredunois.org/la-saison/mirad-un-garcon-de-bosnie


Théâtre Dunois
7, rue Louise Weiss
75013 PARIS
France

Solidaire
Nous avons temporairement désactivé la possibilité de naviguer vers les tags.