Le féminisme à l’ère du néolibéralisme — Irène Kaufer / 21 août
Marxistische Universiteit - Université Marxiste

Évènement indisponible.

Selon le cas, de nouvelles dates appraîtront bientôt ou l'activité proposée sera définitivement supprimée.

lun. 21/08/2017 de 9h00 à 17h30/strike>

Marxistische Universiteit - Université Marxiste
Internat de Berlaymont
Drève d’Argenteuil, 10-D
1410 Waterloo
Belgium
Le féminisme à l’ère du néolibéralisme — Irène Kaufer / 21 août
Hillary Clinton, Miley Cyrus, Beyoncé, l’ancienne présidente du Medef Laurence Parisot et même Emmanuel Macron, tous se revendiquent pêle-mêle du féminisme.
Parallèlement, un rapport de l’ONU souligne que ce sont les femmes qui subissent en premier les politiques d’austérités mises en place par les mêmes gouvernements occidentaux qui n’hésitent pas à brandir le drapeau du féminisme.
Se pose donc la question : De quel féminisme avons-nous besoin aujourd’hui ?
Il s’agira d’aborder les notions fondamentales du patriarcat et du genre, ainsi que leurs rapports avec le capitalisme.
L’objectif du cours est de pouvoir se repérer parmi les différentes tendances du féminisme et réfléchir à la manière d'articuler le féminisme avec l'ensemble du mouvement social.
Irène Kaufer est née en Pologne et arrivée en Belgique avec l'Exposition Universelle de 1958. Militante féministe et syndicale, elle a participé dans les années 1970 à l'aventure de l'hebdomadaire POUR, auquel elle a consacré un premier roman sous forme de polar (Fausses pistes, Luc Pire, 1995). Après de longues années dans une grande entreprise de commerce culturel, elle a terminé sa carrière à l'asbl Garance, association de prévention des violences basées sur le genre. Elle est membre de la rédaction de la revue Politique et collabore régulièrement au magazine Axelle, ainsi qu'occasionnellement à d'autres publications. En 2005, elle a publié un livre d'entretiens avec la philosophe Françoise Collin, "Parcours féministe" (chez Labor, réédition chez iXe en 2014).
Source: www.facebook.com